Secourisme dans le Monde

Éditorial

Dans ce blog vous pourrez découvrir l’univers du Secourisme dans le monde entier et sur des cas précis qui sont specta culaires, au  travers d’une question générale :  « Comment le secourisme permet de sauver des vies Humaines ? »

Mais qu’est que le secourisme ? Le secourisme c’est l’ensemble des méthodes pratiques et des techniques mises en œuvres par des professionnels ou des bénévoles, pour porter assistance à des personnes en danger.

Pour entrer dans l’univers du secourisme, je vous propose quelques articles sur des techniques de secours et des gestes qui sauvent des vies.

Pour continuer une séries d’articles sur des catastrophes importantes qui ont marqués le monde entier et qui montrent une solidarité planétaire, mais aussi des catastrophes naturelles plus rares mais toutes aussi impressionnantes.

Par la suite des articles décriront les moyens de préventions mis en place par les secouristes pour prévenir ou former au premiers secours les populations.

En conclusion un article posant la question des moyens financiers et humains du secourisme pour répondre à toutes les urgences.

Posté par BTSGPN2018 à 14:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


26 mars 2019

Comprendre le secourisme et son importance

Le secourisme en France est une notion assez vague, qui ne bénéficie pas d’une définition précise, ce qui signifie que

des personnes professionnels comme des pompiers salariés, des secouristes bénévoles ou encore une personne qui

porte assistante à une personne dans le besoins sont tous responsable de la même manière sans prise en compte de

leur différence de formation.

De plus porter assistance de possède pas également de définition précise mais peut-être explique de la façon suivante :

Une assistance est une action d’aide d’une personne ou d’un groupe envers une autre personne ou un groupe qui peut se trouver dans une situation de danger vitale comme un accident, une personne blessée physiquement.

Cela peut être aussi une aide, une présence pour une personne seul, avec un mal-être personnel.

Une assistance c’est aussi aider une personne à faire une démarche pour crée son entreprise ou encore adopter un enfant.

Le terme assistance est utilisé également dans les compétitions sportives, elle représente les médecins et personnes de santé présent pour s’occuper des sportifs.

Une assistance c’est également l’appuie d’une personne ou d'une nation à une cause.

Grâce cette explication on peut comprendre que porter assistance peut ce faire de nombreuses façons différentes ce qui peut-être une mauvaise chose dans certains cas. Comme par exemple dans la guerre contre l’État Islamique, une assistance peut-être uniquement d’envoyer des vivres et du matériel alors que les forces sur places souhaiteraient des renforts en hommes.

Des études montrent que les Français sont de façon générale très mal formés au secourisme et aux gestes de premiers secours ; 60 % des Français ne connaissent pas les gestes qui sauvent et ils préfèrent même attendre l’arrivé des secours, alors qu’une personne à huit chances sur dix de pratiquer les premiers secours sur un de ses proches et que même effectué de façon incertains les gestes de premiers secours augmenteront les chances de survies de 20 % au maximum de la victime donc il faut intervenir même de façon incertaine.

En effet les Français se trouvent dans la moyenne basse de l’U.E. en terme de personnes formées aux gestes qui sauvent. La France n’a que seulement 40 % de sa population qui connaît les gestes qui sauvent contre 80 % en Allemagne et en Scandinaves.

Ce manque de connaissances doit être comblé afin de permettre à n’importe quelle personne de pourvoir porter assistance à une personne dans le besoin et donc par conséquent augmenter ses chances de suivies.

Posté par BTSGPN2018 à 13:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mars 2019

Critique d'un reportage documentaire

Dans le cadre de mon blog « Le secourisme dans le monde » j’ai choisit d’analyser un film documentaire qui parle du

sujet du secourisme et par conséquent j’ai décider de choisir le documentaire de Zone Interdite de 2017 qui est un

reportage documentaire sur des secouristes bénévoles qui viennent en aides au population de France durant l’été.

Tout d’abord un petit résumer de ce documentaire afin que tous le monde comprennent bien de quoi nous parlons et

bien-sur pour saisir les comprendre le documentaire.

Pour commencer, chaque été, un demi-million de femmes et d'hommes sacrifient leurs vacances pour venir en aide,

bénévolement, à leurs concitoyens.

Salariés, étudiants ou retraités, ils jonglent avec leur vie privée et professionnelle pour porter assistance aux Français

et leur permettre de passer des vacances sans soucis.

Qu'ils soient pompiers volontaires, bénévoles de la Croix-Rouge, de la Protection civile ou de la Société nationale de

sauvetage en mer, ces secouristes sont devenus indispensables pour la protection et l’assistance des personnes qui en

ont besoins.

Ils interviennent aux domiciles des particuliers, sur les accidents de la route, les naufrages en mer, les grands

évènements sportifs ou culturels ou même sur les attentat et remplacent de plus en plus les services publics en

manque de moyens et d'effectifs.

Manuela et son mari Christophe, deux secouristes de la Croix-rouge, font cohabiter leur passion avec leur vie privée et

professionnelle afin d’aider un maximum de personnes et faire partager leur passion avec leur entourage.

Au Cap-Ferret, François, ostréiculteur et capitaine de bateau taxi, est sollicité jour et nuit pour sauver des naufragés

qui peuvent avoir seulement un soucis mineur de moteur en les remorquant ou alors en secourant des personnes

bloquées sur un banc de sable submersible avec les marées.

A Noirmoutier, Yoann, jardinier communal, endosse sa tenue de pompier une semaine par mois. L'été, en pleine saison, il

doit souvent quitter son travail pour enchaîner les interventions. Sur l’île de Noirmoutier il n’y a pas d’hôpital et

seulement deux ambulance des pompiers volontaires ce qui signifie que les pompiers doivent parcourir 40 km pour

arriver à l’hôpital le proche. Ce manque de moyen implique si les deux ambulances sont en route l’hôpital il n’y a pas de

secours possible sur l’île ce qui est un problème majeur.

Chaque année, les fêtes de Bayonne, qui attirent plus d'un million de fêtards, ne pourraient pas avoir lieu sans les

secouristes de la Protection Civile. Pendant 5 jours, Adrien et ses 200 camarades bénévoles vont prendre en charge

plus de 1 500 blessés. Un marathon au cours duquel ces secouristes doivent même entrer dans l'arène pour protéger

les victimes percutées par des vachettes déchaînées.

Par la suite, pour analyser la mise en scène du documentaire nous pouvons remarquer que sur le montage des extraits

des interviews et les scènes des actions sur le terrains des personnages sont découper et entremêler.

Au début, une présentation générale et rapide des acteurs qui ce poursuit par une présentation plus personnel de

chaque acteurs, le documentaire ce poursuit par une action de chaque personne avec une petite interview cadré, durant

la seconde partit du documentaire une deuxième action mené par les acteurs plus intense pour nous montrer un

maximum de facette des leurs métiers.

Pour Conclure nous pouvons dire que ce documentaire met en avant le métier de secouristes bénévoles. Les personnes

témoignent de leur activité de secours au personnes qui sont exactement identique que les missions des secouristes

professionnels mais qui en revanche ne sont pas rémunérait au même titre et ne sont pas pris en considération comme

leurs collègues professionnels. En plus de ces différences les secouristes bénévoles disposent souvent de moins de

moyens pour intervenir.

Le documentaire met également en avant les investissement physique, morale et sur leur vie de famille et professionnel

alors qu’ils agissent bénévolement uniquement pour venir en aide aux populations qui en ont besoins.

Posté par BTSGPN2018 à 17:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mars 2019

Interview pisteur secouriste

pisteur

Afin d'en savoir plus sur le secourisme j'ai interoger un pisteur secouriste Jean Eyraud de la station d'Orcière 1850 (05)

Nicolas Bonet : -Bonjour, pourquoi avait vous voulus devenir pisteur secouriste ?

 

Jean : -Bonjour, principalement car j’aime le ski et la nature et je voulais faire un métier en plein air en rapport avec le ski.

 

NB : -Que vous apporte ce métier ?

 

Jean : -Je dirai principalement le bonheur de partir le matin en me disant je vais skier et non je vais travailler, c’est vraiment une énorme chance.

 

NB: -Quel-sont les risques de ce métiers ?

 

Jean : -Avant tout le risques de blessures si on tombe à ski, mais le plus dangereux c’est le risque des avalanches quand on porte assistance on est jamais sur à 100 % que la zone ne soit plus à risques. Un autre danger c’est les charges d’explosives quand on déclenche des avalanches de prévention, malheureusement il arrive qu’elles pètent à la figure.

 

NB: -Que pensez-vous de la solidarité ?

 

Jean : -Bonne question. Pour moi en tant qu’homme et pisteur c’est avant tout d’aider les autres sans rien en retour, c’est être humain et avoir du cœur.

 

NB: -Pourquoi risquer votre vie pour une personne inconnue ?

 

Jean : -Car comment dire j’aime ça, j’aime aider les gens qui en ont besoins, je dirai que voir le sourire des gens après les avoir aider ou un « merci » c’est tout ce que je demande, ça suffit à mon bonheur et me persuader de continuer chaque jour.

 

NB: -Pourquoi aider en risquant votre vie plutôt qu’autrement ?Par exemple une soupe populaire.

 

Jean : -Pour la bonne raison qu’il faut des personnes qui le fassent. Non sérieusement car je ne vois pas dans le rue à distribuer de la nourriture j’ai besoin d’être dans la montagne donc pisteur me permet d’être en montagne et d’aider des gens.

 

NB: -Je présume qu’il y a une forte solidarité entre pisteur ?

 

Jean : -Oui évidemment. Quand un duo de pisteur part aider une personne deux autres les suivent depuis le poste de secours pour les aider si besoin. Chaque pisteur est là pour les autres tous solidaires.

 

NB: -Merci beaucoup pour vos réponses et votre temps.

 

Jean : -Pas de problème avec plaisir.

Posté par BTSGPN2018 à 14:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :